La réception des travaux

Homme et femme visitant un appartement

Qu’il s’agisse de la construction d’un bien immobilier, d’une extension ou de tout autre projet de la sorte, les travaux sont pour beaucoup vecteurs d’angoisses. A ce titre, le législateur a souhaité apporter une sécurité de par la rédaction de l’article 1792 du Code civil dispose : « Tout constructeur d’un ouvrage est responsable de plein droit, envers le maître ou l’acquéreur de l’ouvrage, des dommages, même résultant d’un vice du sol, qui compromettent la solidité de l’ouvrage ou qui, l’affectant dans l’un de ses éléments constitutifs ou l’un de ses éléments d’équipement, le rendent impropre à sa destination. Une telle responsabilité n’a point lieu si le constructeur prouve que les dommages proviennent d’une cause étrangère ». Plus encore, afin de mettre en confiance les particuliers, une garantie de parfait achèvement peut également être mise en œuvre en raison d’un refus de réception des travaux dès lors que le résultat final n’est pas celui escompté.

Conformément au premier alinéa de l’article 1792-6 : « La réception est l’acte par lequel le maître de l’ouvrage déclare accepter l’ouvrage avec ou sans réserve ». Ainsi, la réception des travaux est des plus importantes, bien que non-obligatoire, en ce qu’elle permet au commanditaire des travaux de refuser de les accueillir dès lors qu’il s’avère que ceux-ci ne sont pas conforme au contrat initialement signé, voire même aux règles de l’art en la matière. Pour ce faire, il est de principe que le maître d’œuvre fasse remplir au maître d’ouvrage un procès-verbal de réception dans lequel ce dernier pourra émettre ses réserves éventuelles. En effet, à la fin des travaux plusieurs issues sont possibles :

  • la réception des travaux sans réserve : lorsque tout semble conforme à ce qui était demandé par le maitre d’ouvrage, ce dernier doit alors signer le procès-verbal de réception en mentionnant le fait qu’aucune réserve n’est à faire. A ce titre, il convient de vérifier l’ensemble des travaux effectués dans les moindre détails – robinetterie, électricité, finitions – puisque, une fois l’acte signé, il ne sera plus possible pour le commanditaire des travaux de revenir sur ses dires s’il venait à découvrir différentes anomalies plusieurs mois après. A préciser tout du moins qu’il lui sera possible de faire état de désordres apparents jusqu’à 8 jours suivant la signature de l’acte et ce, par l’envoie d’une lettre recommandée avec demande d’accusé de réception.
  • la réception des travaux avec réserve : il est possible pour le maitre d’ouvrage de remarquer quelques défauts dans les travaux, mais d’accepter néanmoins de réceptionner les travaux. En effet, en fonction du projet réalisé, lorsqu’il s’agit d’une maison notamment et qu’il n’est pas possible de retarder l’entrée dans celle-ci, le client n’est pas toujours en position d’attendre plus longtemps. Dans ce cas, ce dernier devra accepter la réception des travaux, mais énumérer dans le procès-verbal de réception l’ensemble des anomalies répertoriées.
  • le refus de réception des travaux : lorsque les travaux réalisés ne paraissent pas en conformité avec le contrat originel signé, le maitre d’ouvrage peut refuser de réceptionner les travaux jusqu’à ce que la mise en conformité soit effectuée. Il conviendra alors aux cocontractants – maitre d’œuvre et maitre d’ouvrage – de reporter amiablement la date de réception des travaux. A ce titre, il est également possible de refuser de payer le coût des travaux, tout du moins entre les mains du fautif. En effet, 5% du prix final pourra être consigné jusqu’à réception définitive des travaux. Enfin, lorsque réception sera faite, il importera au commanditaire de faire délivrer à sa commune la déclaration d’achèvement des travaux sous un délai de 30 jours.

L’intérêt du constat de réception

 
Il peut arriver que le client ne se sente pas assez à l’aise ou expert en la matière pour effectuer la réception des travaux seul. A ce titre, il est possible pour lui de requérir l’intervention d’un Commissaire de justice, lequel aura certainement un regard plus avisé en raison de son expérience professionnel – bien qu’il ne soit pas un expert – et sera surtout objectif sur la situation. Également, si un litige devait apparaître entre le maitre d’œuvre et le maitre d’ouvrage, le constat de Commissaire de justice est un atout probant fort puisqu’il fait pleine foi devant les tribunaux. Ainsi, en cas de refus de réception de travaux notamment, la présence cet officier public et ministériel est des plus recommandées.

Droit de la construction

Femme photographiant un chantier avec une tablette

Le constat d’abandon de chantier

Qu’il s’agisse de la construction d’un bien immobilier, d’une extension ou de tout autre projet de la sorte, les travaux sont pour beaucoup vecteurs d’angoisses. Pour cause, le cas de l’abandon de chantier n’est pas une fiction, il arrive véritablement, et bien plus souvent qu’il ne le devrait.  Par définition, l’abandon de chantier est le […]

Personnes inspectant un chantier

Le constat de permis de construire

Il arrive fréquent qu’en cas de travaux immobiliers importants, tant l’obtention que l’affichage d’un permis de construire soit obligatoire. En effet, conformément à l’article R. 421-14 du Code de l’urbanisme, il convient de remplir cette exigence dès lors que les travaux créent une surface de plancher ou une emprise au sol supérieure à 20m2, ceux […]

Maison en construction

Le contrat de construction de maison individuelle

Chaque année, ce sont non loin de 200 000 maisons qui sont bâties sous le régime d’un Contrat de Construction de Maison Individuelle [CCMI]. Pour cause, s’il existe différents contrats de construction, tel que le contrat d’architecte, le contrat de promotion immobilière, le contrat d’entreprise, ou encore celui de vente d’immeuble à construire, le contrat […]

Homme contrôlant un appartement

Le constat de malfaçon

Qu’il s’agisse de la construction d’un bien immobilier, d’une extension ou de tout autre projet de la sorte, les travaux sont pour beaucoup vecteurs d’angoisses. Pour cause, les erreurs arrivent plus fréquemment qu’on le pense et ce, même lorsque les travaux sont assurés par les professionnels du bâtiment. Ainsi, différents comportements sont à adopter lorsque […]

Couple faisant des travaux de peinture

L’état des lieux avant et après travaux

Qu’il s’agisse de la construction d’un bien immobilier, d’une extension ou de tout autre projet de la sorte, les travaux sont pour beaucoup vecteurs d’angoisses. A ce titre, le législateur a souhaité apporter une sécurité de par la rédaction de l’article 1792 du Code civil dispose : « Tout constructeur d’un ouvrage est responsable de […]

Nous contacterNous contacter