La contrefaçon de logiciel

Disque de stockage mémoire

Aujourd’hui, les atteintes à la propriété intellectuelle sont diverses et variées et ce, malgré l’article L. 111-1 du Code de la propriété intellectuelle, lequel dispose notamment : « L’auteur d’une œuvre de l’esprit jouit sur cette œuvre, du seul fait de sa création, d’un droit de propriété incorporelle exclusif et opposable à tous ». En effet, à l’ère du développement d’Internet et des nouvelles technologies, l’une des atteintes les plus courantes n’est autre que la contrefaçon de logiciel. Au regard de la définition donnée par le dictionnaire LAROUSSE lui-même : « un logiciel correspond à l’ensemble des programmes, procédés et règles, et éventuellement de la documentation, relatifs au fonctionnement d’un ensemble de traitement de données »

En la matière, l’article premier de la Directive européenne du 14 mai 1991 relative à la protection juridique des programmes d’ordinateur dispose : « 1. Conformément aux dispositions de la présente directive, les États membres protègent les programmes d’ordinateur par le droit d’auteur en tant qu’œuvres littéraires au sens de la convention de Berne pour la protection des œuvres littéraires et artistiques. Le terme « programme d’ordinateur », aux fins de la présente directive, comprend le matériel de conception préparatoire. 2. La protection prévue par la présente directive s’applique à toute forme d’expression d’un programme d’ordinateur. Les idées et principes qui sont à la base de quelque élément que ce soit d’un programme d’ordinateur, y compris ceux qui sont à la base de ses interfaces, ne sont pas protégés par le droit d’auteur en vertu de la présente directive. 3. Un programme d’ordinateur est protégé s’il est original, en ce sens qu’il est la création intellectuelle propre à son auteur. Aucun autre critère ne s’applique pour déterminer s’il peut bénéficier d’une protection ». A cela, trois points essentiels sont présentés. En effet dans un premier temps, il apparait que seul le matériel de conception préparatoire, en plus des programmes eux-mêmes, est effectivement protégé par le droit d’auteur. Au demeurant, il est précisé dans un second temps que les idées et principes à la base du logiciel ne sont quant à eux protégés d’aucune façon par le droit de la propriété intellectuelle – à l’instar d’autres éléments précisés par la jurisprudence européenne, les algorithmes en outre –. Enfin, la présente directive présente la protection des logiciels comme subordonnée à l’originalité de l’œuvre, un apport intellectuel propre au créateur. 

L’intérêt du constat de contrefaçon de logiciel

S’il est de principe qu’ « il incombe à chaque partie de prouver conformément à la loi les faits nécessaires au succès de sa prétention », il est des plus conseillés de se munir d’un constat de Commissaire de justice. En effet, l’article 1371 alinéa premier du Code civil dispose : « L’acte authentique fait foi jusqu’à inscription de faux de ce que l’officier public dit avoir personnellement accompli ou constaté ». Ainsi, la production d’un constat de contrefaçon de logiciel en justice permet d’établir plus aisément ladite infraction et par la même, d’emporter la conviction du juge.

Par ailleurs, le procès-verbal de constat de contrefaçon de logiciel permet, outre son intérêt probatoire, d’avoir un effet dissuasif envers l’individu fautif qui contrefait la création d’un autre.

La procédure à suivre

L’individu requérant l’intervention du Commissaire de justice aux fins de constatation de contrefaçon de logiciel doit être le titulaire des droits. A défaut, celui-ci ne pourra pas produire ledit constat en justice en ce que son action sera considérée comme irrecevable. Une fois requis, le Commissaire de justice constate objectivement les éléments considérés comme étant contrefaisants, à l’exclusion des éléments non protégés présentés ci-dessus. En revanche, lesdits éléments non protégés peuvent néanmoins faire l’objet d’une action en responsabilité délictuelle dès lors que sont démontrés la faute, le préjudice, ainsi que le lien de causalité. Le constat sera par suite remis dans les plus brefs délais.

Droit des nouvelles technologies

Femme au téléphone

Le répondeur téléphonique

Par définition, un répondeur est un équipement téléphonique permettant à la personne appelant de laisser un message vocal au destinataire de l’appel dès lors que ce dernier est absent ou ne répond pas. Aujourd’hui, la nouvelle technologie s’étant largement développée, les courriers transmis par voie postale se font rares et de fait, l’utilisation du téléphone est […]

Femme regardant un écran d'ordinateur

Le constat d’antériorité

Par définition, le droit de la propriété intellectuelle correspond à l’ensemble de la règlementation des droits exclusifs accordés sur des créations intellectuelles, comprenant un pan relatif à la propriété industrielle ainsi qu’un autre quant à lui relatif à la propriété littéraire et artistique. A titre illustratif, relèvent de la propriété industrielle les brevets, marques et […]

Mains présentant un casque audio

La contrefaçon

Aujourd’hui, les atteintes à la propriété intellectuelle sont diverses et variées et ce, malgré l’article L. 111-1 du Code de la propriété intellectuelle, lequel dispose notamment : « L’auteur d’une œuvre de l’esprit jouit sur cette œuvre, du seul fait de sa création, d’un droit de propriété incorporelle exclusif et opposable à tous ». En effet, l’une des […]

Main dessinant avec un stylet sur une tablette

Le droit de la propriété intellectuelle

L’article L. 111-1 alinéa premier du Code de la propriété intellectuelle dispose : « L’auteur d’une œuvre de l’esprit jouit sur cette œuvre, du seul fait de sa création, d’un droit de propriété incorporelle exclusif et opposable à tous ». Traditionnellement, la propriété industrielle est composée de deux pans distincts ; celui de la propriété industrielle et celui […]

Personne naviguant sur un site internet sur terminal mobile

Le site Internet

Le président de la Chambre nationale des huissiers de justice le disait lui-même en 2015 : « Les huissiers de justice ont particulièrement fait la preuve de leur capacité d’innovation et de leur adaptation à la nouvelle ère digitale. La profession a pris conscience de la nécessité de « basculer » dans la dématérialisation, car le risque serait autrement […]

Comparaison de deux consoles de jeux vidéo

Le constat de plagiat

Par définition, le droit de la propriété intellectuelle correspond à l’ensemble de la règlementation des droits exclusifs accordés sur des créations intellectuelles, comprenant un pan relatif à la propriété industrielle ainsi qu’un autre quant à lui relatif à la propriété littéraire et artistique. Aujourd’hui, les atteintes à cette discipline sont diverses et variées et ce, […]

Ces contenus ont été rédigés par Mlle Camille Jug Titulaire d'un Master 2 Contentieux et Procéduresont et sont protéges par le copyright

Nous contacterNous contacter